Solidarité • Apprenti • Demandeur d'emploi • Étudiant • Jeune actif • Lycéen

Lutte contre la précarisation des jeunes : renforcement des aides face à la crise

Mis à jour le

Lors de la séance plénière du conseil régional du 17 décembre, les élus de Nouvelle-Aquitaine ont voté la seconde phase du plan d'aide au rebond pour la jeunesse. Objectifs : lutte contre la pauvreté et la fracture numérique et accès à la culture.

Dans la continuité de sa stratégie d’accompagnement des jeunes dont la vulnérabilité s’est accrue avec la crise sanitaire et économique, la Région Nouvelle-Aquitaine a mis en place un plan d’aide au rebond pour la jeunesse dont la deuxième phase sera déployée dès le début de l’année début 2021 autour de trois priorités :

  • la lutte contre la précarité avec une aide alimentaire,
  • l’aide à l’achat d’équipement informatique
  • l'accès à la culture.

Cette nouvelle étape du plan, dotée d’un budget prévisionnel de 2 millions d’euros, propose une stratégie complémentaire à court et moyen terme en direction des jeunes les plus touchés afin d’assurer leur accès aux biens de première nécessité et à l’ensemble de leurs droits. Elle complète les actions d’urgence pour la jeunesse mises en œuvre auprès des étudiants néo-aquitains et vers les associations caritatives adoptées lors de la séance plénière du 16 novembre 2020 et confirme la volonté régionale d’accompagner l’ensemble de la jeunesse dans la lutte contre la précarité, en lien avec le Plan de relance de l’Etat annoncé en juillet 2020.

Cette mesure vient compléter les dispositifs régionaux existants. Elle répond à la volonté collective de lutter contre la précarisation des jeunes, afin de faciliter leur insertion professionnelle et leur autonomie
Nathalie Lanzi, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de la Jeunesse

Lutte contre la précarité : une aide alimentaire pour les jeunes les plus précaires

Les jeunes les plus précaires sont touchés de plein fouet par la crise. Dès le début de l’année 2021, la Région va donc accompagner la distribution d’un panier composé d’une aide alimentaire et de produits d’hygiène à l’attention des jeunes Néo-Aquitains de 15 à 30 ans en situation d’urgence. Les paniers seront constitués en valorisant les circuits courts locaux afin de répondre aux objectifs de la charte Néo Terra. Cette action s’appuie sur le réseau des associations caritatives de Nouvelle-Aquitaine à savoir La Banque Alimentaire, l’Union Régionale des Centres Sociaux de Nouvelle-Aquitaine et l’Union Régionale Habitat Jeune, afin d’organiser la distribution au plus près des besoins.
Dans une perspective de solidarité et d’engagement citoyen, la Région s’appuiera sur les têtes de réseaux du champ de la jeunesse pour communiquer afin de mobiliser des jeunes bénévoles sur la distribution des paniers.

Ce dispositif, qui entrera en vigueur en janvier 2021, représente un investissement régional de 500 000 euros

Aide à l’achat d’équipement informatique et numérique 

Face à la fracture numérique accentuée par la crise sanitaire, de plus en plus de jeunes rencontrent des difficultés pour accéder à l’Information Jeunesse et à une offre culturelle permanente.

La crise actuelle a fortement modifié l’organisation des activités des Maisons des Lycéens, des ALESA et les modalités de travail du réseau Information Jeunesse. Cette situation remet en question l’accès des jeunes à leurs droits, à l’information, aux métiers et à l’emploi, à la formation professionnelle et aux loisirs qui sont autant de domaines fondamentaux qui concourent à leur parcours de réussite.
Afin de lutter contre cette fracture numérique, il est donc proposé, en partenariat avec les Rectorats, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) et le Centre Régional de l’Information Jeunesse de la Nouvelle Aquitaine (CRIJ NA), d’accompagner le développement de nouveaux usages numériques en allouant une aide, sous forme de subvention, à l’achat d’équipement numérique pour :

  • faciliter l’accès à une offre culturelle et maintenir la présence d’activités d’éducation artistique et culturelle au sein des établissements scolaires en équipant les MDL et les ALESA, soit environ 300 structures,
  • moderniser et harmoniser les usages et accompagnement des jeunes pour renforcer leur accès aux droits et à une information jeunesse fiable et de proximité grâce à un maillage numérique structuré autour du réseau Information Jeunesse des 133 acteurs du territoire régional.

Ce dispositif représente un investissement régional de 1 million d’euros.

Aide pour l’accès à la culture des jeunes, au sein des établissements d’enseignement

La crise sanitaire a touché de plein fouet l’organisation des lycées et impacté l’accès des élèves à des actions d’Education artistique et culturelle (EAC). En complément des dispositifs existants, cette nouvelle mesure vise à favoriser le développement d’une offre culturelle qui s’appuie sur les usages numériques afin de consolider le parcours de réussite des jeunes au sein des établissements d’enseignement.
Ainsi, dans le cadre de la convention partenariale pour le Développement de l’Education Artistique et Culturelle signée avec les Rectorats, la Direction Régionale des affaires Culturelles (DRAC) et la DRAFF, la Région propose d’accompagner la définition d’une offre d’Education Artistique et Culturelle sous format numérique pour les jeunes et les équipes pédagogiques au sein des établissements scolaires. 
Cette action s’inscrit dans la complémentarité de l’aide d’achat d’équipements numériques et du dispositif régional d’Actions Educatives Nouvelle-Aquitaine (AENA) qui perdure.
Ce volet permettra également de soutenir le secteur culturel qui participe à la médiation culturelle au sein des établissements d’enseignement.
Ce dispositif s’articulera notamment autour des orientations suivantes : 

  • la définition d’une offre d’Education Artistique et Culturelle complémentaire et sous format numérique à destination des établissements d’enseignement, 
  • la diffusion de contenus culturels numériques pour les établissements et les jeunes, 
  • la valorisation de projets culturels de jeunes présentés dans le cadre du Nouveau Festival et/ou soutenus par la Région.

Le montant de ce dispositif est estimé à 500 000 euros.

Encourageons aujourd'hui, réussissons demain