Éducation et formation • Lycées • Engagement et citoyenneté • Lycéen

Restauration scolaire : vous avez la parole !

Mis à jour le

Chaque année, la Région Nouvelle-Aquitaine sert 26 millions de repas réalisés dans 254 cuisines scolaires réparties sur l'ensemble du territoire. Dans le cadre de sa démarche de progrès et de l’ambition Néo Terra relative à une alimentation saine, durable et de qualité, la Région a lancé une grande enquête auprès des usagers des restaurants scolaires des lycées de Nouvelle-Aquitaine.

Quelques chiffres. Année scolaire 2020-2021

Ce sondage destiné aux lycéens, et réalisé entre janvier et février 2021 avait pour objectif de recueillir votre point de vue sur la restauration scolaire. Il doit permettre à la Région Nouvelle-Aquitaine, aux professionnels de cuisine et à toute la communauté éducative d’envisager la restauration scolaire de demain sous plusieurs prismes.

Etaient abordés dans le sondage :

  • les conditions d’accueil
  • les habitudes de consommation et la fréquentation du restaurant scolaire
  • l’offre alimentaire
  • la question des instances et la participation
  • l’internat
  • le prix de la restauration


C’est vous qui le dites !

76% des lycées de Nouvelle-Aquitaine ont participé à l’enquête.
10 121 jeunes ont manifesté leur intérêt pour la restauration scolaire en répondant au questionnaire.

UN ENVIRONNEMENT DE REPAS JUGE CONVIVIAL A 83%
La salle de restauration est perçue globalement comme conviviale. Les reproches les plus couramment exprimés par les convives sont ciblés sur le manque de luminosité, le bruit et la disposition des aliments.

UNE PAUSE MERIDIENNE SOUS TENSION
La majorité des convives relève une certaine pression sur le temps du déjeuner, en raison notamment de la durée passée dans la file d’attente.

MOTIFS DE FREQUENTATION DU RESTAURANT SCOLAIRE
Ils sont 83% à fréquenter le restaurant scolaire par obligation, probablement par défaut d’offre alternative à proximité. Près de la moitié des répondants sort occasionnellement de l’établissement pour déjeuner en extérieur.
En termes d’alternatives au self, 38% d’entre eux souhaiteraient disposer d’une cafétéria, 32% d’une sandwicherie, et 30% d’un menu à emporter. Dans tous les cas, les jeunes recherchent une offre différente et rapide à consommer.

OFFRE ALIMENTAIRE : diversité des menus, quantités proposées
Ils sont 74% à considérer que les repas du restaurant scolaire sont équilibrés. Les quantités proposées sont suffisantes pour 70% d'entre eux

MENUS VEGETARIENS
Seulement 40% des répondants n’apprécie pas cette ouverture vers une alimentation plus végétarienne au lycée et principalement la population masculine. 47% consomment déjà ce type de plats, de façon plus ou moins régulière, notamment chez la population féminine.

ORIGINE, TRACABILITE, QUALITE DES PRODUITS
67% des convives se disent sensible à la qualité des produits. L’enquête révèle à 62% que cette qualité n’est pas suffisamment mise en valeur sur les menus affichés dans les établissements. Par ailleurs, 30% des convives ayant répondu à l’enquête ne savent pas que les repas sont préparés par les équipes de restauration de l’établissement.

GASPILLAGE ALIMENTAIRE
A peine la moitié des répondants estime gaspiller des denrées alimentaires. A 76%, les convives considèrent que leur niveau de gaspillage est de très faible à moyen. Les convives estiment qu'ils ont tendance à gaspiller les légumes.
Propositions pour limiter le gaspillage : adapter les quantités avec la possibilité de se resservir pour 42%.
15% déclarent ne pas disposer de table de tri dans leurs établissements. Certains, encore nombreux, ne savent pas que les déchets alimentaires et non alimentaires sont recyclés ou valorisés après avoir été triés.

INSTANCES- PARTICIPATION LYCEENNE
Le sujet de la restauration passionne les convives interrogés, à plus de 72%, au point d’être un sujet de conversation y compris sur leur temps de pause (67%).

INTERNAT
Dîner : les répondants constatent une différence entre le repas du midi et celui du soir (59%), sans qu’il s’agisse pour autant d’une baisse de qualité ou de variété. Les horaires conviennent à 71% des convives. En conséquence, cette différence pourrait être liée à une réduction du nombre de choix sur le dîner.
Petit-déjeuner : l’offre du petit-déjeuner est satisfaisante pour 70% des convives. Ce qui est également le cas pour les horaires, à 89% des répondants.

Le moment du repas est un temps fort dans la vie de l’élève. Instant de convivialité, il contribue à son bien-être et à son parcours de réussite. Cette enquête, conduite pour sa 1ère édition début 2021, en période de crise sanitaire, sera reconduite dans les prochaines années.

Photo d'illustration prise en avril 2019 avant la crise sanitaire.

 

Encourageons aujourd'hui, réussissons demain