Logement • Apprenti • Demandeur d'emploi • Étudiant • Jeune actif • Lycéen

Logement : quelles sont les aides ?

Prenez connaissance de toutes les aides destinées aux jeunes dont vous pouvez éventuellement bénéficier avant d'entrer dans votre logement, pendant votre location et lors de votre départ. On n'est jamais trop bien informé !

Les aides à la caution

L’avance LOCAPASS®

Cette aide permet de verser immédiatement le dépôt de garantie demandé par le bailleur et de le rembourser petit à petit, sans payer d’intérêts, sur une durée maximale de 25 mois. Son montant est de 1200 € maximum. Cette aide au logement est ouverte aux jeunes de moins de 30 ans et aux salariés du secteur privé non agricole quel que soit leur âge.

  • Toutes les informations sur : www.service-public.fr #lycéen #etudiant #apprenti #jeuneactif #demandeur d’emploi

A noter : Pour les salariés du secteur agricole : l’avance agri locapass est proposée : www.actionlogement.fr/le-secteur-agricole

VISALE : la Garantie logement des moins de 30 ans

Vous avez moins de 30 ans ou vous avez plus de 30 ans et êtes salarié nouvellement embauché ou en mutation professionnelle ? Pour vous loger, vous cherchez un garant ? VISALE est fait pour vous. Il s’agit d’une caution accordée par Action Logement au locataire qui prend en charge le paiement du loyer et des charges locatives de la résidence  principale, en cas de défail-lance de paiement. Grâce à cette garantie fiable et gratuite, les jeunes locataires trouvent plus facilement un logement en rassurant leur futur propriétaire. 

  • Toutes les informations sur : www.visale.fr #lycéen #etudiant #apprenti #jeuneactif #demandeurdemploi

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL)

Le FSL peut accorder des prêts sans intérêt ou des subventions afin de couvrir le dépôt de garan-tie exigé par le bailleur pour l'entrée dans le logement, le paiement du premier loyer et les frais d’agence.

Le Fonds d'action sociale de travail temporaire (FASTT)

Le fonds d'action sociale de travail temporaire (FASTT) accompagne les intérimaires dans leur recherche de logement avec des outils pratiques et des garanties pour rassurer les bailleurs. 

Les aides au paiement du loyer 

Les Aides de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Il existe différentes aides pour payer son loyer. Elles sont à demander auprès de la CAF www.caf.fr . Il est possible de bénéficier de l’une des trois aides au logement suivantes : l’Aide Personnalisée au Logement (APL), l’Allocation de Logement Familiale (ALF) ou l’Allocation de Logement Sociale (ALS).

Pour obtenir toutes les informations nécessaires et faire une simulation de vos droits vous pouvez vous rendre sur www.caf.fr/allocataires #lycéen #etudiant #apprenti  #jeuneactif #demandeurdemploi 

A lire également :

 A noter : il existe un simulateur pour les bourses universitaires simulateur.lescrous.fr

L’avance 1er loyer

Gérée par l’opérateur Soliha Nouvelle-Aquitaine et accessible aux étudiants de moins de 30 ans habitant et suivant une formation sur le territoire neo-aquitain, cette caisse d’avance a pour objectif de faciliter l’installation en proposant l’avance remboursable d’un loyer dans  la limite de 300 euros hors charges. L’avance sera remboursable sur 12 mois maximum et accessible sans critères de revenus.

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL)

Le FSL propose des garanties de paiement de loyer et des charges locatives pour une période déterminée. 

Le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ)

Le FAJ est un dispositif départemental de dernier recours destiné aux jeunes adultes en grande difficulté sociale, âgés pour la plupart entre 18 et 25 ans. Il vise à favoriser leur insertion sociale et professionnelle et, le cas échéant, à leur apporter des secours temporaires pour faire face à des besoins urgents. Le fonds octroie essentiellement des aides financières individuelles versées le plus souvent à titre subsidiaire lorsque les autres dispositifs existants ne peuvent être mobili-sés.

Paiement des factures d’énergies

L’Etat accompagne les revenus modestes pour payer leurs factures d’énergie. Le chèque énergie est envoyé chaque année en fonction de vos revenus et de la composition de votre foyer, sur la base des informations transmises par les services fiscaux  (selon le revenu fiscal de référence par part et par an). Son montant peut varier entre 48 € et 277 €

Les aides à la mobilité

L’aide MOBILI-JEUNE® 

Vous avez moins de 30 ans et vous êtes en contrat en alternance (contrat de professionnalisation ou d’apprentissage), vous avez loué un logement pour vous rapprocher de votre entreprise ou de votre école et vous avez besoin d’aide pour diminuer vos charges  locatives ? Vous pouvez peut-être bénéficier de l'aide MOBILI-JEUNE® d'Action logement et bénéficier d’une prise en charge  de votre loyer allant de 10 à 100 € par mois sur un an. 

L’aide MOBILIPASS®

Elle concerne les salariés des entreprises privées non agricoles de 10 salariés et plus. Il s'agit d'une subvention sans frais pour le bénéficiaire, destinés exclusivement à prendre en charge les frais d'accompagnement à la recherche d'un logement locatif allant jusqu'à 2200 € maxi avec l'accord de l'employeur et selon la zone géographique. C'est également une avance d'un montant complémentaire à la subvention, sous forme de prêt au taux de 1% et d'une durée de 36 mois maxi, permettant de financer certaines des autres dépenses liées à la location d'un nouveau logement, non prises en charge par l'employeur (frais d'agence, double charge de loyer dans la limite de 4 mois maxi)

Les aides à l’emménagement et au déménagement

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL)

Le FSL peut accorder des prêts sans intérêt ou des subventions afin de couvrir  les frais de déménagement ou d'aménagement (assurance, achat du mobilier de première nécessité...).

La Prime de déménagement CAF

La prime de déménagement s’adresse aux familles nombreuses qui déménagent quand leur foyer s’agrandit.

Les aides destinées aux propriétaires

Le Crédit CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique)

Si vous réalisez des travaux d'isolation de votre habitation principale ou des dépenses pour le rendre moins énergivore, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt pour la transition écologique (CITE).

Le prêt à l’amélioration de l’habitat

Il s’adresse au locataire ou propriétaire de sa résidence principale qui souhaite entreprendre des travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement ou d’isolation thermique à l’exclusion des travaux d’entretien (papiers, peintures…).

Les aides à l’amélioration de l’habitat

L’organisme ANAH (Agence nationale de l’habitat) accorde des aides financières pour travaux sous conditions pour les propriétaires occupants ou propriétaires bailleurs .


 

Encourageons aujourd'hui, réussissons demain