Sport • Apprenti • Demandeur d'emploi • Étudiant • Jeune actif • Lycéen

Développer l'accès au sport pour tous les jeunes

Un des axes prioritaires de l'action régionale en matière de sport consiste à favoriser l’accès des jeunes à la pratique sportive au nom de l’égalité des chances. Il s’agit d’une part de développer le sport scolaire, et d’autre part de favoriser l’accès au sport de tous les lycéen(ne)s, apprenti(e)s et étudiant(e)s, facteur d’épanouissement individuel et de réussite,

Les lycéen(ne)s, apprenti(e)s et étudiant(e)s sont les premiers publics sur lesquels la Région porte son effort. La Région reconnaît les bienfaits du sport en rappelant qu'il participe à la fois à la santé (physique et psychologique) des individus, à leur épanouissement personnel et qu'il contribue plus globalement à leur réussite. Le sport se doit donc d'être accessible à tous et, en particulier, aux lycéen(ne)s, apprenti(e)s et étudiant(e)s.

La Région souhaite aussi pallier la déperdition de pratiquant(e)s observée à l'adolescence au moment de la sortie du collège et, de manière plus générale, faire profiter un grand nombre de jeunes des bienfaits et valeurs que peut leur apporter la pratique sportive. Cela passe par :

Le soutien aux organisations régionales en charge du sport scolaire et universitaire (UNSS, UGSEL, ANDSA et LNASU)

Ces organisations sont les interlocuteurs privilégiés de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ce soutien se traduira par des conventions d’objectifs annuelles établies sur l’année scolaire. Elles devront permettre d'identifier, de façon conjointe, un programme d'actions soutenues par la Région avec une attention particulière portée aux jeunes sédentaires et à la découverte de nouvelles pratiques en adéquation avec les ressources du territoire (sports de nature par exemple).

Des actions spécifiques d’accès aux activités physiques et sportives

L’entrée au lycée ou au CFA se traduit souvent par l’abandon des pratiques sportives organisées et/ou normalisées conçues dans un objectif de compétition. Pour remédier à cette situation, la Région entend encourager l’émergence d’initiatives favorisant la lutte contre la sédentarité et la découverte d’activités sportives, ainsi que toutes les initiatives encourageant le développement des liens entre les associations sportives d’établissements et les clubs de leur environnement. La collectivité régionale s’attachera aussi à soutenir les actions de formation de jeunes arbitres et bénévoles des associations sportives scolaires.

Un effort accru en faveur des jeunes engagées dans une dynamique d'accès au haut niveau

En Nouvelle-Aquitaine il existe aujourd’hui 1400 sportifs répertoriés haut niveau dont 740 inscrits en pôles avec une majorité de lycéen(ne)s. L’engagement en faveur de ce public s’inscrit dans le prolongement de l’action régionale conduite en matière éducative avec l’impératif de concilier à la fois la réussite scolaire et sportive. Il s’inscrit également dans le cadre des compétences dévolues à la Région avec le transfert des deux CREPS, désormais établissements publics locaux de formation, qui accueillent une grande partie de ces pôles et assurent une mission de formation aux métiers du sport et de l’animation.

Dans ce cadre, sont privilégiées les interventions suivantes :

  • une participation aux frais d’hébergements des sportifs inscrits dans les pôles labellisés par le Ministère en charge des sports des CREPS de Poitiers et de Talence ;
  • une contribution aux frais de déplacements des sportifs de haut niveau inscrits dans des pôles éloignés de leur domicile (hors CREPS Nouvelle-Aquitaine);
  • un accompagnement spécifique pour les athlètes néo-aquitains dans leur projet de reconversion ou d’insertion professionnelle. 

Team Nouvelle-Aquitaine

La Région entend aussi accompagner de façon privilégiée ses sportif(ve)s élites, membres des équipes de France participant aux Jeux Olympiques et Paralympiques et /ou aux compétitions continentales de leurs disciplines. Ces sportif(ve)s, regroupé(e)s au sein d’un « Team Nouvelle-Aquitaine », ont vocation à devenir les ambassadeur(drice)s de la Région dans ses différentes politiques sectorielles.
L’intervention de la Région s’effectuera en cohérence avec l’Etat, les autres collectivités publiques et le mouvement sportif. 

Des équipements mis à la disposition des lycéen(ne)s et apprenti(e)s pour la pratique de l'éducation physique et sportive (EPS)

Le Code de l’Education (article  L 214.4) donne obligation à la Région d'assurer les conditions matérielles d'enseignement de l'EPS dans les lycées. Cette obligation légale conduit la Région à financer la construction ou la rénovation d’équipements sportifs :

  • dans les lycées (le financement relève alors du plan pluriannuel d’investissement),
  • mais surtout, de façon privilégiée, dans les communes ou établissements publics intercommunaux lorsque ces infrastructures sont  utilisées par les lycéen(ne)s, apprenti(e)s et étudiant(e)s. Dans ce cadre, sont considérées comme prioritaires les salles permettant notamment la pratique des sports collectifs. L’intervention régionale est plafonnée à 20 % du coût total des travaux hors taxe.

Encourageons aujourd'hui, réussissons demain